Archives

encore un peu Noël….

Bonjour les ami(e)s!

j’espère que tout le monde à bien démarré cette nouvelle année. dyn003_original_499_94_gif_2595266_ed9378a9430228263f13df751

On est encore un peu dans l’ambiance des fêtes alors je vous montre encore mon sapin en rug hooking que j’avais commencé. Je n’ai pas réussi à le finir avant Noël, faute de temps à lui consacrer mais aussi parce que j’avais un bras un peu handicapé à cause d’une biopsie dans le muscle.. donc je me suis remise à l’ouvrage entre Noël et nouvel an et en quelques jours je l’ai fini.

Sapin Rug Hooking 003

j’ai brodé le pied avec une grosse laine brune

Sapin Rug Hooking 008

pour assurer plus de tenue, j’ai collé sur l’arrière une viesline Sapin Rug Hooking 010

j’y ai ensuite ajouté un tissu à l’arrière que j’ai fait revenir sur l’avant pour faire un cadre . un petit manchon en haut à l’arrière pour passer une tringle( parce que c’est assez lourd il faut un système d’accrochage solide et rigide )

et le voici à sa place!

Sapin Rug Hooking 016 Sapin Rug Hooking 015

Pour un premier essais, sans matériel vraiment approprié, je suis assez contente du résultat.

qu’en pensez vous?

collage_2013-01-06_15-35-40

cadre à broder maison

(re) Bonjour,

me revoici donc pour vous montrer mon cadre à broder.

Donc…

Il me fallait quelque chose d’assez grand car en rug hooking les motifs sont assez grands, ….mais pas trop car je dois pouvoir le garder sur les genoux.

j’ai tester plusieurs choses mais c’est un simple plateau à pêches qui  à eu ma préférence. j’ai enlevé le fond, et voilà un cadre aux bonnes dimensions, léger mais   par contre côté confort, et protection de mon ouvrage c’était pas top…

j’ai creusé un peu ma petite cervelle, puis tombant bêtement sur ça

de la mousse pour isoler la tuyauterie….

j’ai trouvé la solution

j’ai habillé toutes les arêtes de ces mousses

ainsi je peux tendre l’ouvrage et le fixer avec de longues aiguilles à grosses têtes

et la partie du dessous  est protégée ce qui m’évite les échardes  dans les cuisses ou l’avant bras et rend ce cadre finalement assez confortable pour travailler.comme vous le voyez les mousses servent également à tenir la toile. j’ai rajouté des chutes de tissus entre la toile de jute et les aiguilles car la trame de la toile étant très large, sans le tissu les aiguilles passent au travers.

voilà!

certe ça ne vaut pas un cadre bien étudié et la toile est parfois à peine assez tendue… mais ça dépanne bien et ça me permet de tester correctement cette technique. si j’accroche, je serai toujours à temps d’investir dans du matériel plus conventionnel et performant.

Belle soirée  à vous tous

à bientôt

Etamine

Rug Hooking

ET

à mes  lectrices et lecteurs.

Lors de ma journée à Sainte Marie aux Mines j’ai eu le plaisir de rencontrer Béatrice Meilhac  une personne fort sympathique, ambassadrice du rug hooking en France, qui était présente pour une démonstration de cette technique.

j’ai pu bien discuter avec elle, et comprendre enfin ce qu’était le rug hooking.

j’avais vu plusieurs photos d’ouvrages dans des magazines , mais sans arriver à vraiment comprendre comment il fallait faire. Rien ne vaut une démonstration et les exmplications d’un spécialiste.

Le rug hooking consiste à faire des boucles à partir de bandes de tissus passées au travers d’une toile de jute à l’aide d’un crochet .Normalement cela se fait avec des bandes de lainages mais on peut le faire avec  toute sorte de matières.

j’ai trouvé cette technique très intéressante et simple à priori et j’ai eu envie d’essayer. Donc j’ai acheté un peu de toile de jute. Je n’avais pas(ou peu ) de lainage alors j’ai testé la technique avec les tissus que j’avais en stock.  jersey, panne de velours, coton….

j’ai dessiné un sapin sur la toile de jute , en m’inspirant d’un modèle de patchwork vu dans la revue Sabrina patchwork d’octobre 2010, et en avant!

voici où j’en suis aujourd’hui.

ça avance assez vite en fait. je n’y ai travaillé que quelques heures. Le vert foncé  et le blanc ont été fait en trois petites soirées. Il me reste  la dernière partie de droite sur cet « étage »,  l’étage au dessous et le pieds et ce sera fini…

Comme vous le voyez on peut mêler les couleurs pour faire des motifs  plus petits à l’intérieur des grands à plat de couleurs, afin de donner du reliefs. en fait c’est une technique qui offre beaucoup de liberté et on peut adapter le motif au fur et à mesure  selon le rendu, les idées qui viennent . Si on se trompe, si ça ne plaid pas , c’est très facile de défaire, refaire, rajouter…

Au début j’ai travaillé sur un simple tambour à broder, mais avec l’épaisseur des boucles, le tambour était inutilisable.  alors j’ai dû me fabriquer un cadre à broder maison avec ce que j’avais sous la main…

je vous montre ça dans le prochain post.

à très vite

Etamine